Voyages

Les traditions congolaises présentées par Emile Ouosso

Le Congo ou encore la République démocratique du Congo est un grand pays d’Afrique centrale. Il représente l’une des nations les plus peuplées d’Afrique et comporte par la même occasion de nombreuses coutumes et traditions. Emile Ouosso, grand blogueur congolais partage l’amour de son pays !

Le culte des ancêtres

« Le culte des ancêtres représente un pilier important du Congo » explique Emile Ouosso. Il est la base non seulement des religions traditionnelles, mais également de certaines mœurs. En général, chaque famille à son ancêtre qui lui est propre. Toutefois, certaines ethnies peuvent en partager : c’est comme ça que naissent de nombreuses croyances traditionnelles.

L’entretien du culte de l’ancêtre est très important dans les cultures africaines et a pour objectif de continuer à rendre hommage à ces derniers. C’est une façon de leur redonner vie. Dans cette optique, des offrandes et des cérémonies sont réalisées dans le but de perpétuer les traditions et de montrer leur respect. C’est également l’occasion de demander la bénédiction et la protection des ancêtres. Dans la culture congolaise, ces illustres personnages sont des intercesseurs auprès de Dieu.

Dans plusieurs ethnies, ce culte se matérialise par la fabrication de statues et de masques qui s’inspirent des entités spirituelles et se matérialise à travers ces objets. Ces accessoires divergent d’une ethnie à une autre et présentent des symboles, des formes et des signes différents.

Le mariage au Congo expliqué par Emile Ouosso

Selon Emile Ouosso, la tradition au Congo permet le mariage entre fratries et ethnies, la polygamie et également les mariages arrangés ou forcés. La particularité de ces unions est l’intégration de la dot qui représente un échange de biens entre les deux familles des époux. Elle doit respecter certaines normes bien précises.

La dot est une pratique symbolique qui doit être négociée par la famille du marié auprès de celle de la mariée. Ce sont traditionnellement les oncles de la mariée qui s’occupe de la liste. Elle se compose de biens matériels exigés à travers une liste mise en place par la famille concernée. Ces biens peuvent aller des bijoux aux pagnes traditionnels en passant par les animaux tels que les chèvres.

Traditionnellement, la dot représente une cérémonie bien distincte. Elle diffère du mariage traditionnel et de la cérémonie officielle. Généralement, elle n’est constituée que des membres de la famille et se fait sans le futur époux. Cependant, elle se modernise et s’invite de plus en plus au mariage traditionnel.

Le deuil dans la tradition congolaise

« Comme dans chaque pays africain, la mort est considérée comme un malheur qui a forcément une cause » dit Emile Ouosso. La plupart du temps, son origine est spirituelle. Ce raisonnement provient du culte des ancêtres, mais également des religions traditionnelles. La mort peut donc avoir pour cause le mécontentement d’un ancêtre, le mauvais œil et la présence de la sorcellerie au sein des proches.

Le rituel qui s’ensuit est précis. De nombreuses incantations sont réalisées dans l’optique de nettoyer le corps de ses péchés et de lui assurer une place dans l’au-delà. Enfin, lorsqu’une femme perd son mari, elle est soit confiée à un de ces beaux-frères pour respecter la continuité du mariage, soit autorisée à refaire sa vie.

La présentation de traditions congolaises est très instructive. Comme tous les pays africains, le Congo regorge de coutumes extraordinaires qui font de lui une contrée fascinante.

Vous souhaitez ainsi partir à la découverte du Congo ? Avant de voyagez découvrez les coutumes et tradition de ce pays d’Afrique avec le blogueur Emile Ouosso. Vous y trouverez de nombreuses information concernant cette destination.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

>>>Découvrez d’autres articles intéressants sur nos autres blogs. Bonne lecture

Comment here